Afpa : Direction et OS ne sont pas d’accord !

Négociation élections professionnelles.
Le dialogue social à l’Afpa est en panne !

Les 10, 11 et 12 avril derniers avaient lieu les réunions de négociation sur les futures élections professionnelles à l’Afpa.

Au programme, protocole d’accord préélectoral, vote électronique, modalités des élections et calendrier (la Direction souhaite maintenir une date d’élection fin juin).

Plus encore, il s’agissait aussi d’organiser le futur CSE et le droit syndical.

Deux approches et des visions antagonistes s’opposent.

  • D’un coté, une direction pressée et soucieuse de réduire les moyens pour faire des économies. En toile de fond, le plan stratégique de l’Afpa doit être déployé cet été !
  • De l’autre, les organisations syndicales (OS) et la Cfdt  souhaitent prendre le temps de l’appropriation des nouveaux droits qui découlent des ordonnances. La très récente ratification de ces dernières (31 mars 2018) et les imprécisions des textes incitent à la prudence.

Pour la Cfdt, il faut laisser le temps à un vrai processus de négociation. Inutile de se précipiter, nous avons jusqu’à fin de l’année 2018.

Il faut aussi le temps de la campagne électorale au cours de laquelle il sera indispensable d’expliquer aux salariés les enjeux de leur représentation et de leur défense.

La date des élections professionnelles en novembre a été avancée par certaines OS. Mais devant le refus catégorique de la Direction, cette séquence de négociation de trois jours s’achève plus tôt que prévu le 11 avril.

La Direction est appelée à une entrevue préalable à la poursuite des négociations avec les OS. En attendant, un recours à la DIRECCTE sur la décision unilatérale d’établissements distincts a été déposé.

Le CSE mis en place en mois de six mois ? Pour la Cfdt ce serait confondre vitesse et précipitation !

Tagged , .

Laisser un commentaire