élections professionnelles Afpa

Les derniers rebondissements des élections professionnelles Afpa

Initialement prévues en 2016, reportées en 2017 puis fin 2018, les élections professionnelles à l’Afpa vivent un nième rebondissement.

Rappelons que les différents évènements ; changement statutaire de l’Afpa en Epic et  2 filiales, loi Rebsamen, ordonnances Macron, transfert du personnel dans les filiales sont à l’origine des prorogations successives en 2017 et 2018.

Depuis 2018, nous  sommes rentrés dans le vif du sujet.

Très vite, il apparaît que l’ensemble des OS ne sont pas d’accord avec la proposition de la Direction concernant les établissements distincts (en particulier, pour la CFDT, la disparition du CE de la DIFQ). Pour autant, la direction décide de prendre une décision unilatérale. C’est ainsi que les OS demandaient l’arbitrage de la Direccte sur ce sujet.

Sans attendre la Décision de la Direccte*, la Direction décidait de mener les négociations sur les élections professionnelles, qu’elle planifiait en juin 2018 ! Soit 6 mois avant l’échéance.

Au passage, dans ces négociations, la Direction y mettait un tout nouvel accord sur la mise en place du CSE et sur le droit syndical réduisant considérablement les moyens des syndicats.

Le cocktail :

  1. passage de 22 régions à 13 (donc réduction des délégué-e-s syndicaux),
  2. ordonnances Macron (avec la fin des DP et CHSCT),
  3. moyens syndicaux réduits, et date des élections précipitée,

est jugé explosif par la Cfdt et dangereux pour les salarié-e-s de l’Afpa.

Depuis avril :

  • les réunions de négociation (11, 12 et 13 avril) sont suspendues pour cause de désaccord sur la date des élections en juin. Les OS demandent l’arbitrage de la DG et du Président de l’Afpa. Sans succès.
  • une réunion est programmée le 3 mai, sans que la CFDT ne puisse y participer ! Délai trop court, planning chargé et grèves SCNF ne facilitent pas les choses. La Cfdt demande donc un compte rendu de cette réunion. Sans succès.
  • Dernier évènement en date, la direction convoque les OS les 16 et 17 mai dernier pour une ultime séance de négociation. Sauf que la Cfdt est oubliée et ne reçoit aucun document préparatoire contrairement à toutes les autres OS.

Pour la CFDT, la réforme de l’AFPA sur fond de réforme de la formation professionnelle ne doit pas se faire sans les salarié-e-s. Des négociations loyales en sont la base.

*La Direccte a rencontré les OS et la Direction le 15 mai dernier et par conséquent elle n’a pas encore statué sur les établissements distincts.

Tagged , .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.